Audi , en supériorité numérique face à Toyota, pouvait envisager une victoire sereine. Mais pour son retour à la compétition, Toyota avec sa TS030 Hybrid n'a pas déçu, au point même de prendre les commandes de la course en début de soirée. Les accidents dont étaient victimes tour à tour Anthony Davidson en voulant doubler une Ferrari puis la seconde Toyota laissaient Audi remporter ces 24 Heures à près de 240 km/h de moyenne en respectant mieux l’environnement grâce à l’utilisation d’une part d’énergie non polluante.

Le Rebellion Racing plaçe une de ses deux Lola Toyota (N°12) à la 4ème place finale et première voiture « essence »

 
 
Nouvelle aux 24 Heures du Mans, l’équipe Starworks impose sa Honda dès sa première participation. Après un premier tiers de course dominé par l’équipe OAK Racing (Morgan n°24), les choses tournaient peu à peu en faveur du team Starworks, beaucoup moins accablé par les ennuis que son rival français. Installé en tête à partir de la 10ème heure, le Starworks Motorsports ne la quittera plus jamais jusqu’à l’arrivée. dans course où les LM P2 n’auront pourtant pas été épargnés par les abandons. Présent en force dans cette catégorie, Oreca place trois voitures derrière la voiture gagnante.
 
 
Quatre constructeurs (Porsche, Aston Martin, Ferrari et Corvette) étaient au départ de la catégorie LMGTE Pro. Alors que Porsche vivait un cauchemar et les Corvettes cumulaient les ennuis, Aston Martin réalisait une bonne course. Ferrari s’installait aux deux premières places avant la mi-course avec les 458 Italia n°51 et n°59 pour ne plus les quitter jusqu'à l'arrivée.
 
 
La victoire en LM GTE Am s’est décidée dans les tous derniers kilomètres, La bagarre a fait rage entre les deux équipes: Larbre Compétition (Corvette n°50) et IMSA Performance Matmut (Porsche 911 GT3 RSR) de la seconde démarraient un bras de fer qui durera pas moins de vingt heures ! Ce n’est qu’à quelques encablures de l’arrivée que Pedro Lamy (Corvette) prenait un avantage définitif sur Anthony Pons et sa Porsche.
 
 
La Bande à BONAUD arborait une banderole de soutien à leur pilote fétiche.
Ouvrir cette première photo avant l'autre!!
Leçon de cuisine au 117b
Le vendredi est traditionnellement le jour des retrouvailles de la bande à Bonaud. Un moment de convivialité avant d'attaquer un long week-end où il faudra rester très attentif. La bande du 117b ne s'ennuiera pas puisque 2 autos sortirons pour le compte entre leur poste et le suivant. Après la paëla royale préparée par le Chef, les commissaire rêverons d'une course parfaite.
 
 
 
RETOUR PAGE AUTO
 
 
RETOUR PAGE 1 Le Mans 2012
 
Vous êtes notre
visiteur